La 5ème édition du festival de l’humour de Fès s’est ouverte lundi avec des sketchs inédits et des représentations comiques de jeune artistes.

Des spectacles, des parades et des représentations dramatiques animés par le comédien Mohamed Nabil Cherradi, ainsi que par un groupe d’artistes dirigés par le réalisateurs Hassan Hjiej ont conquis le public du festival, qui s’est érigé au fil de ses éditions en plate-forme de révélation de jeunes talents de l’humour et du rire.
L’ouverture de ce festival de l’humour a été marquée aussi par l’organisation d’une conférence sous le thème « l’humour et le développement de la conscience », animée par des spécialistes et des chercheurs.

Organisée par l’association « des humoristes unis pour la culture et les arts » en partenariat avec le ministère de la culture sous le thème « Fès sourit », cette manifestation artistique tend à développer les créations artistiques des jeunes et leurs talents et à mettre en valeur leurs œuvres humoristiques.
Le festival, devenu un rendez-vous incontournable pour les visiteurs, prévoit aussi une multitude d’œuvres artistiques dans les domaines de l’humour et de l’animation au niveau du complexe culturel Houria, de la maison de la culture, du complexe Al Qods des jeunes et autres sites de la ville.

Initiée en partenariat avec la commune urbaine de la ville et le théâtre Mohammed V jusqu’au 2 avril prochain, cette manifestation culturelle comprend des spectacles et des sketchs ainsi que plusieurs activités culturelles, notamment des ateliers de formation dans le domaine théâtral au profit des jeunes.
Le 5è festival de l’humour rendra hommage à l’humoriste Hassan Foulan, l’un des fondateurs de la troupe  » Masrah El Hay » (théâtre du quartier), en reconnaissance à sa riche contribution à l’action culturelle et artistique marocaine.

Plusieurs œuvres artistiques sont au programme de cette manifestation dont la pièce « Saâd El banat (la chance des filles) du metteur en scène Hicham Jbari,  » kolchi Fi chakouch » ( le tout est dans le panier) de Hassan Hjij, « Ouled El Houma » (les enfants du quartier) de la troupe « les humoristes unis » , outre divers spectacles humoristiques et de nombreux one-man-shows. L’édition précédente du festival a été initiée sous le signe « souris, participe et exprime-toi ».
Source: http://www.lopinion.ma/def.asp?codelangue=23&id_info=50540

Laisser un commentaire