Du 8 au 14 avril prochain, le Festival méditerranéen du livre célèbrera son 8ème anniversaireà Fès.

Organisé par la Fondation «Club du livre au Maroc» en partenariat avec le ministère de la Culture et la commune urbaine de Fès, cet évènement d’envergure sera tenu, cette année, sous le thème «Cultures méditerranéennes: voix multiples».

Comme à l’accoutumée, le comité organisationnel consacre cette édition à la culture méditerranéenne, une culture plurielle, mais cette fois-ci, scrutée sous de nouveaux angles. A ce sujet, une pléiade d’académiciens et de chercheurs sont invités pour débattre, et mettre plus de lumière sur l’héritage culturel commun des peuples du pourtour méditerranéen.

Depuis la nuit des temps, le bassin méditerranéen forme une assise solide aux civilisations du monde. De par ses îles et ses détroits, il offre un moyen de connecter les peuples abritant ses rives, comme il constitue une importante voie de communication entre l’Est et l’Ouest, mais également entre l’Europe et l’Afrique.
Outre son caractère méditerranéen, le Maroc jouit d’une situation géographique de choix qui lui permet d’établir un pont entre l’Afrique et l’Europe, il bénéficie également de l’épaisseur de son histoire, laquelle est enrichie au fil des siècles par les apports, phénicien, romain, arabo-musulman, euro-méditerranéen et africain. Ces deux ingrédients majeurs sont réunis pour doter le Maroc d’un patrimoine culturel aussi riche que varié, un héritage précieux qu’il partage avec les autres pays dudit bassin dans le cadre du dialogue culturel.

Dans cette optique de va-et-vient culturel, l’actuelle édition prévoit des débats et rencontres scientifiques qui traitent du patrimoine culturel marocain tout en mettant sous projecteur sa spécificité et les aspects qu’il partage avec les autres pays méditerranéens.
Dans ce sens, la ville de Fès figure au cœur de ces débats. Cette cité millénaire qui témoigne du brassage civilisationel que connaît le Nord d’Afrique et le Maroc en particulier. Son histoire sera examinée par des chercheurs, pour déceler les mystères qui font d’elle la capitale spirituelle du Maroc, ou encore un monument historique inscrit sur la liste du Patrimoine culturel de l’humanité.

Fidèle aux éditions précédentes, le Festival de cette édition connaît lui aussi des moments forts et inoubliables, des moments de reconnaissance et de gratitude envers des personnalités artistiques, qui ont pu marquer par le sceau de leurs œuvres le paysage culturel marocain.

Ainsi, Hassan Najmi, l’homme de lettres à la fois poète et écrivain mais également journaliste recevra, vendredi 8 avril, lors de cette édition, le Prix international du livre de Fès.
Par la même occasion, la réalisatrice marocaine Farida Belyazid qui est également journaliste/ chroniqueur et scénariste, figure au programme de cette édition, le lundi 11 avril, date choisie pour lui rendre hommage en reconnaissance de sa précieuse contribution à l’enrichissement du paysage cinématographique marocain.

Source: http://www.libe.ma/Fes-celebre-son-8eme-Festival-du-livre_a73130.html

Laisser un commentaire