Le ministère de l’Artisanat a dédié de nouveaux labels à la région Fès-Meknès. Un projet de labellisation gratuite des unités de production artisanales a été lancé le 1er août et se poursuivra jusqu’au 30 septembre 2016. Un appel d’offres pour la sélection d’un consultant a également été lancé.

«Babouche Ziwani»,«Tapis Beni Mghild» ou encore «Tapis Aït Seghrouchen», ce sont là les nouveaux labels de l’artisanat propre à la région Fès-Meknès. Et pour généraliser ses labels, le ministère de l’Artisanat et de l’économie sociale et solidaire vient de lancer un projet de labellisation gratuite des unités de production artisanales des différentes régions et filières de l’artisanat à fort contenu culturel. L’opération, qui a commencé le 1er août, se poursuit jusqu’au 30 septembre. D’après le ministère de tutelle, ces labels nationaux de l’artisanat du Maroc sont à la fois un gage et une marque de garantie qui permettent une reconnaissance graduelle de l’effort et de l’engagement de l’artisan en lien avec les critères de qualité, de sécurité et d’authenticité prédéfinis. De plus, ils constituent un capital de marque susceptible d’être converti en résultat financier, social et environnemental. Il faut noter que la région Fès-Meknès occupe une position importante en termes de chiffre d’affaires réalisé par le secteur.

L’artisanat a toujours été une composante authentique de la région, qui possède une tradition artisanale variée et très ancienne et comporte des savoir-faire qui méritent d’être valorisés. Cela étant, il faut savoir que pour les artisans des babouches Ziwani, ce label fixe les conditions d’utilisation par un règlement d’usage et une garantie pour le consommateur. Ces éléments portent sur le respect de la qualité des matières premières utilisées, notamment le cuir, et ce à travers le respect des exigences en matière de teneur en colorants azoïques, de chrome VI et autres.

Les produits concernés par ce label regroupent toutes les babouches artisanales à base de cuir «Ziwani» et issues d’un processus de fabrication bien défini et essentiellement manuel. Pour concrétiser cette démarche, le département de l’Artisanat a lancé un appel d’offres pour la sélection d’un consultant afin de lui confier l’assistance technique pour l’élaboration et la mise en œuvre de ce label. L’assistance technique se déroulera en deux phases: l’élaboration du règlement d’usage du label régional et la certification des unités de production. Dans la première phase, le consultant se basera sur les résultats du plan de développement régional de la région et sur les règlements d’usage des autres labels élaborés par le ministère, notamment ceux de Marrakech-Safi et de Souss-Massa.

Il devra par ailleurs compléter les informations manquantes par des entretiens avec les cellules territoriales de labellisation et des enquêtes de terrain avec les professionnels. Le règlement d’usage du label comprendra, entre autres, le logo et la charte graphique, la délimitation de l’aire géographique concernée et les caractéristiques historiques et artistiques des produits des filières de la région. La dernière phase, quant à elle, consistera en un travail opérationnel visant à permettre aux unités de production de bénéficier du droit d’usage du label. Le consultant aura à sensibiliser les différents acteurs concernés sur les différentes modalités de la mise en œuvre du label et procéder à la sélection de 50 unités qui seront auditées conformément au règlement d’usage établi.

Ces nouveaux labels vont, selon le département de tutelle, «permettre de véhiculer l’image d’une qualité et d’une créativité, ainsi qu’une traçabilité et une garantie du produit artisanal pour les consommateurs». Pour les artisans, ce label va aider à lutter contre la contrefaçon ainsi que la préservation du savoir-faire marocain. Il servira également d’outil marketing pour l’accès à de nouveaux marchés.

Source: http://www.leseco.ma/regions/48652-fes-meknes-l-artisanat-veut-renforcer-son-identite.html

Laisser un commentaire