Driss El Azami El Idrissi a choisi un cadre universitaire pour dévoiler sa stratégie de «ville intelligente». Intervenant à l’ouverture du congrès «Bâtiments et villes durables», organisé les 6 et 7 décembre, par l’Université privée de Fès (UPF) et l’Université Moulay Ismaïl de Meknès, le maire de la capitale spirituelle a résumé sa vision de «smart city» en trois axes: le traitement des déchets ménagers, l’éclairage public et l’e-gov.

«Pour le premier volet, Fès est dotée de la meilleure décharge publique au niveau national. Aujourd’hui, nous ambitionnons de mettre en place une décharge avec zéro déchets et nous avons des propositions concrètes dans ce domaine», annonce le maire de la ville. El Azami faisait allusion à la nouvelle offre de la société Ozone Environnement et Services, délégataire du ramassage de déchets et du nettoiement.

En savoir plus

Laisser un commentaire