Les appels à manifestation d’intérêt sont lancés ou en cours pour certains dans le cadre de l’allocation des fondouks à 13 métiers d’artisanat. La réhabilitation de ces sites a coûté 60 millions de dollars et s’est faite dans le cadre du Compact Millenium Challenge Account-Maroc.

Maroc, Fès

Un nouveau concept de management des fondouks, anciens hôtels ou dépôts datant des 13e et 14e siècles, est en train d’être mis en place dans la ville de Fès. Selon une source autorisée au sein de l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville (ADER-Fès), en charge de l’exécution du projet de restauration de ces sites, « la mise en activité des sites Chemmaine-Sbitriyine, Berka et Staouniyine est enclenchée. Le choix des métiers bénéficiaires de l’exploitation de ces fondouks porte sur 13 métiers d’artisanat jugés prioritaires. »

On peut citer la broderie au fil d’or, le tissage du brocart, la lutherie, la tapisserie…

Un avis d’appel à manifestation d’intérêt est lancé et le cahier des charges est élaboré pour les mono-artisans souhaitant s’installer au niveau des fondouks Chemmaine-Sbitriyine et Staouniyine. La parité genre doit être respectée. « Un point sur lequel les Américains du CMC ont beaucoup insisté », ajoute la même source.

 

chemaine
Fondouk Chemmaine avant et après la restauration

 

Les dossiers de candidatures seront admis du 24 novembre au 31 décembre 2016 pour occuper des magasins dont la superficie varie entre 6m2 et 22m2. Le loyer est fixé à 100DH/m2.

Pour fondouk Berka qui sera dédié essentiellement à l’artisanat féminin, un avis d’appel à manifestation d’intérêt est en cours de publication. Selon certains historiens, ce fondouk était dans le passé réservé à la traite des femmes. Il a été donc décidé d’y installer essentiellement des coopératives féminines comme une sorte de revanche sur le passé.

Fondouk Berka avant et après la restauration
Fondouk Berka avant et après la restauration

Ces quatre sites font partie d’une centaine de fondouks situés tout au long des axes principaux de la médina à proximité des portes de Bab Boujloud, Bab Elguissa, Bab Ftouh et autour de la mosquée Al Quaraouiyne. Leur réhabilitation a pour ambition de ranimer l’activité économique au sein de ces espaces mais également des autres sites à proximité. Elle a coûté 60 millions de dollars.

Source: http://www.medias24.com/MAROC/ECONOMIE/168780-Fes.-Des-fondoks-du-13e-siecle-seront-dedies-a-l-artisanat.html

Laisser un commentaire