C’est officiel. L’appel international à manifestation d’intérêt (AIMI) pour la réalisation de la plage de Fès a été remporté par un opérateur marocain. «Il s’agit du Groupe Jamai (GJ), une société qui initie plusieurs projets immobiliers et solidaires dans différentes villes du Royaume», révèle Hamid Chabat, maire de Fès. C’était, vendredi dernier, lors de l’inauguration de la place de l’Amérique latine, sise au jardin Champ de courses.
En effet, GJ n’est pas à son premier projet à Fès. Son apport est particulièrement précieux pour les dirigeants du conseil communal. L’on se rappelle que le groupe avait réalisé l’un des premiers établissements de formation des «filles aides sociales» dans l’arrondissement de Zouagha. Il a également offert gracieusement, à la ville, un terrain d’une vingtaine d’hectares pour réaliser un grand complexe culturel avec un opéra, une bibliothèque de 2 millions d’ouvrages et 48 km de rayons, un institut des beaux-arts et autres dépendances.
Pour ce qui est du projet de la plage, «les travaux de terrassement démarreront incessamment», indique Hicham Jamai, responsable du groupe. En attendant, le dossier de son projet est en cours d’approbation au sein du ministère de l’Intérieur. Pour Chabat, «grâce à cet opérateur privé, la plage de Fès coûtera zéro dirham à la ville». Ville qui offrira un nouvel endroit de baignade à sa population de façon à remédier aux températures caniculaires en été.
Le Conseil de la ville a maintenu ce projet contre vents et marées. En 2009, le concours d’architectes pour l’aménagement de la plage de Fès a élu un projet de 5 îlots. Lesquels représentent les cinq continents. Avec ses 130.000 m2 de surface aquatique et un kilomètre de long, cette plage sera dotée également d’un port (marina) pouvant accueillir des jet-skis et des petits bateaux. Pour ce qui est de sa réalisation, elle sera confiée à un privé. Située à proximité de la nouvelle zone touristique Oued Fès, cette plage artificielle d’un kilomètre de long nécessitera près de 120 millions de DH. Elle trouvera sa place sur un terrain d’une superficie globale de 22 hectares à Oued Fès. Le projet prévoit quatre zones comprenant un parc d’attractions et de jeux conforme aux normes américaines et européennes, un aquaparc, un hôtel, des salles multifonctionnelles, des foires et expositions, un mall en plus de petites répliques des sept merveilles du monde. L’eau qui devrait servir à alimenter la future «mer» sera drainée depuis la ville de Aïn Allah, située à quelques kilomètres plus à l’ouest. «Ce projet touristique devrait constituer un grand lieu d’attraction aussi bien pour les résidents que les touristes», conclut le maire.

Youness SAAD ALAMI
Source:http://www.leconomiste.com/article/975516-la-plage-de-fes-confiee-un-operateur-marocain

Laisser un commentaire