Les villes marocaines déclarées Patrimoine mondial de l’Humanité se sont constituées en réseau, en marge de la célébration du trentenaire de l’inscription de Marrakech sur la liste de l’Unesco.

Un accord instituant le réseau des villes marocaines déclarées Patrimoine mondial de l’Humanité de l’Unesco a été signé, le 18 décembre à Marrakech, en marge de la cérémonie de lancement des festivités célébrant le trentième anniversaire de l’inscription de la cité ocre sur la liste de cette organisation spécialisée des Nations unies.

Joyau architectural de la cité ocre, la Mederssa Ben Youssef a abrité différents volets de la célébration. - See more at: http://lematin.ma/journal/2015/creation-d-un-reseau-des-villes-declarees--patrimoine-mondial-de-l-humanite/238048.html#sthash.WWuLyvnw.dpuf
Joyau architectural de la cité ocre, la Mederssa Ben Youssef a abrité différents volets de la célébration.

Cette convention, paraphée en présence du ministre de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, porte sur la mise en valeur du patrimoine des cités marocaines à travers sa restauration et sa préservation en tant qu’héritage historique à transmettre aux générations futures et l’une des composantes essentielles de la mémoire collective et de l’identité nationale.

Aux termes dudit accord, les présidents des conseils communaux de Marrakech, Mechouar-Kasbah, Fès, Rabat, Tétouan, Meknès, El Jadida, Oualili, Essaouira et de la commune rurale d’Aït Zineb (Ksar Aït Ben Haddou) conviennent d’instaurer une meilleure coordination et d’unifier leurs efforts en matière de conservation du patrimoine et de sauvegarde des villes historiques.

Les signataires s’engagent également à œuvrer pour attirer des investissements destinés au développement et à la valorisation du patrimoine, à mettre en place une charte des villes marocaines proclamées Patrimoine mondial, à doter ces cités d’une base de données indispensable pour l’échange d’informations, à injecter les recettes de l’industrie touristique et cinématographique dans des programmes de développement des villes historiques et à initier des formations au profit des cadres des Conseils communaux pour mieux les outiller à assurer une gestion dynamique du patrimoine.

Les parties prenantes à la convention ont aussi convenu d’échanger les expériences et les expertises dans le domaine de la restauration des sites et monuments historiques, d’organiser des rencontres et des manifestations périodiques destinées à faire connaître les villes et sites déclarés Patrimoine mondial.
En se constituant en réseau, les villes marocaines figurant sur la liste du Patrimoine mondial affichent désormais une forte volonté de fédérer leurs énergies en vue de défendre leurs intérêts en rangs serrés et de faire valoir leurs arguments auprès des responsables.

Cette nouvelle force de proposition est appelée toutefois et plus que jamais à se mettre au chevet de ces chefs-d’œuvre en péril pour ne pas les laisser se dégrader, car leur disparition ne sera ni plus ni moins qu’un crime contre les biens culturels de l’Humanité.

Source: http://lematin.ma/journal/2015/creation-d-un-reseau-des-villes-declarees–patrimoine-mondial-de-l-humanite/238048.html

Laisser un commentaire