L’écrivaine marocaine Salwa Tazi a présenté, samedi devant un panel d’intellectuels et d’universitaires à Fès, son dernier ouvrage « Journal d’une mère en deuil » paru aux éditions Le Fennec.

L’ouvrage est un récit autobiographique poignant de l’auteur qui, face au drame de la perte d’un enfant, raconte son chemin porté par la confiance et la foi.

Il s’agit d’un texte plein de sagesse, de références à des paroles réconfortantes issues de textes de plusieurs livres religieux, selon l’auteur.

Au cours de la présentation de son récit, la mère-auteur est tour à tour faible et forte, désespérée mais réconfortée par une foi qui ne l’abandonne jamais. Elle dévoile sa souffrance dans une explosion de mots, avec des sentiments plus ou moins contradictoires.

« Pour me distancer de cette effroyable tranche de ma vie, j’écris. De victime, je deviens scénariste », précise-t-elle.

Pour elle, l’écriture représente « un certain recul qui me procure une joie indicible et me permet d’observer de loin mon personnage ».

Selon l’Institut français de Fès qui a organisé cette conférence, le récit de Salwa Tazi est non seulement une transmission de paroles bienfaisantes et sages pour tous ceux qui ont connu une épreuve douloureuse mais aussi la preuve que « nous sommes tous aussi semblables et démunis face à la perte d’un être cher ».

Son livre « Journal d’une mère en deuil » avait reçu le Prix du premier ouvrage lors de la 3ème édition du Prix littéraire Sofitel Tour Blanche, dédié aux Femmes de Lettres.
Salwa Tazi, qui est diététicienne et journaliste indépendante, est aussi l’auteur de « Maigrir avec appétit ».

 

Source: http://www.lemag.ma/Salwa-Tazi-decortique-a-Fes-son-dernier-ouvrage-Journal-d-une-mere-en-deuil_a93287.html

Laisser un commentaire