Qui de Yassir Jawhar et Ahmed Sentissi présidera aux destinées du Conseil régional du tourisme (CRT Fès-Meknès). C’est la question à laquelle devaient répondre, jeudi 10 mai, les professionnels du tourisme. Arrivé à terme en décembre dernier, le mandat de Driss Faceh, président sortant, s’achève sur des résultats exceptionnels en termes d’arrivées et taux d’occupation.

En effet, la destination a terminé l’année 2017 avec une hausse de 40% des arrivées, par rapport à 2016. L’embellie s’est poursuivie durant les quatre premiers mois de l’année en cours. «Pour consolider cette dynamique, actée surtout grâce au renforcement du transport aérien, les professionnels doivent renouveler leur instance afin de mieux organiser la promotion de leur destination dans une vision régionale», indique Aziz Lebbar, président d’honneur du CRT.

«Les professionnels doivent s’imprégner de l’approche métropolitaine et la mise en valeur des potentialités locales disponibles à travers l’exploitation des complémentarités offertes par Fès, Meknès, Ifrane et les autres provinces de la région. Le but est de la promouvoir en mettant en oeuvre des plans d’action sectoriels à même de lui redonner la place qu’elle mérite de par sa situation stratégique et son potentiel naturel et humain riche et varié», estime-t-il.

Même son de cloche auprès de Yassir Jawhar et Ahmed Sentissi, le premier est agent de voyage et hôtelier, le second est restaurateur, qui s’accordent sur «la question du rajeunissement des instances du CRT avec la volonté de constituer une entité représentative des différentes provinces de la région».

En savoir plus

Laisser un commentaire