La Médina de Fès connaît un renouveau admirable ces dernières années, insufflant une nouvelle vie à la partie historique de la ville. Plusieurs monuments emblématiques, tels Foundouks, Médersas, Kissarias…. ont été restaurés, leur redonnant leurs lettres de noblesse.

C’est fort de ce constat que le Festival des Musiques Sacrées de Fès, dans sa 24eme édition, célébrera ce renouveau à travers la thématique retenue, ’’Les Savoirs Ancestraux’’. Ainsi, du 22 au 30 juin, le festival fera le lien entre un héritage artisanal exceptionnel, dont la pierre angulaire demeure la spiritualité, et une création contemporaine offrant des perspectives très prometteuses, selon les organisateurs.

La programmation musicale du festival rassemblera cette année plus d’une vingtaine de pays. De la solidarité mondiale avec Goran Bregovic et ses lettres à Sarajevo, aux tissages musicaux orchestrés par le maître Jordi Savall avec son spectacle ‘’Ibn Battuta, Voyageur de l’Islam’’, en passant par le Gospel de Soweto d’Afrique du Sud, ‘’Au cœur de l’Afrique Soufie’’ avec l’ensemble Mtendeni Maulid de Zanzibar, l’ensemble de la Haute Egypte et le chant des khadres soufis du Sénégal, le programme musical de la diaspora séfarade à la synagogue Slat Al Fassyine… cette édition perpétuera ainsi l’âme de la ville, et ce grâce aux ramifications entretenues entre les différentes traditions culturelles creuset de l’Histoire du Maroc mais également artisanales, à l’origine du tissu social qui la compose, ajoute l’organisation.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.