Circuit La Rive Andalouse

Bien qu’il ne s’étende que sur près de deux kilomètres, ce circuit demande près de trois heures pour être parcouru et apprécié.
Ce circuit propose de découvrir la Médina de Fès et plus particulièrement la partie historique la plus ancienne, où se sont installées les premières communautés d’immigrés provenant de l’Espagne musulmane (IXe siècle). La communauté andalouse a profondément marqué le patrimoine bâti et oral de la cité.

Longueur : deux kilomètres
Durée de la visite : trois heures

A ne pas manquer: La Medersa Sahrij, chef-d’oeuvre de l’architecture Mérinide. La Tannerie Chouara, la plus grande tannerie traditionnelle de Fès, encore aujourd’hui, une source de prospérité pour l’artisanat Fassi. Le Mausolée Sidi Ahmed Tidjani, du nom du fondateur de la Tariqa (confrérie) Tidjaniya. Le Mausolée attire à Fès les pèlerins de nombreux pays de l’Afrique. Jamaâ Andalous, jumelle de la mosquée Qaraouiyine qui domine le paysage de la rive des andalous.

Circuit Palais et Jardins Andalous

Grâce à la maîtrise des systèmes d’irrigation et d’acheminement de l’eau, la ville a incarné, depuis sa fondation jusqu’au début du XXe siècle, le modèle même de la Cité-Jardin. Plusieurs monuments verts témoignent du développement de l’art des jardins dans la médina.

A fès, l’espace jardin était plus important autrefois qu’il ne l’est de nos jours. Les jardins qui entouraient la cité de tous les côtés créaient un effet agréable et singulier. le jardin faisait également partie de la maison et constituait un lieu de retraite et de calme pour la famille, ses proches et ses invités. Il servait aussi de cadre à certaines fêtes et réceptions.

Longueur: 2.5 kilomètres
Durée de la visite: trois heures

A ne pas manquer: Le jardin Jnan Sbil, le poumon vert de Fès, admirable pour la variété des espèces botaniques et l’architecture hydraulique qui le caractérisent. LeMusée Batha, abritant l’une des plus importantes collections d’art ethnographique marocain. A apprécier, également, le jardin à caractère typiquement andalou. Le Ryad Moqri, magnifique palais du début du XXe siècle, siège de l’Institut Spécialisé dans les Métiers Traditionnels du Bâtiment (ISMTB). Dar Adiyel, exemple type de la maison bourgeoise du XVIIème siècle, abritant actuellement le conservatoire de la musique classique andalou marocaine.

Circuit Monuments et Souks

Il s’agit du parcours classique de la médina qui va de la place Boujloud à l’imposant ensemble urbain autour de la Mosquée-Université Qaraouiyine. Le parcours de ce circuit, de près de deux kilomètres est estimé à trois heures.

Ce circuit offre l’occasion de découvrir des édifices de grande valeur architecturale et artistique, classés, le plus souvent, parmi les monuments historiques nationaux. Ces monuments offrent une variété de styles et de formes et se distinguent aussi par leur fonction et leur intérêt historique. La promenade dans ces monuments religieux, culturels, publics ou privés permet d’apprécier les secrets et les spécificités de l’art andalou marocain. La visite commence par la découverte du répartiteur d’eau de Boujloud qui t »moigne de l’importance et de la complexité du réseau hydraulique traditionnel de la médina de Fès. l’entrée par Bab Boujloud mène à la Medresa Bouinania qui t »moigne de par son architecture et sa décoration de l’apogée de l’art Mérinide.

Longueur: deux kilomètres
Durée de la visite: trois heures

A ne pas manquer: Le complexe Nejjarine, l’un des plus beaux complexes urbanistiques et architecturaux de Fès, admirable pour la beauté et l’harmonie de ses composantes : le foundouk, la fontaine et le souk. La Medersa Attarine, l’une des merveilles de Fès. Sa beauté n’a pas d’égal dans toutes les médinas du Maroc. LaMedersa Bouinaniya, unique par sa grandeur, son horloge hydraulique, ses magnifiques décors et son beau minaret surplombant la rue Talâa Kbira. Le Mausolée Moulay Idriss, abritant le tombeau du fondateur de Fès. Il est le lieu de pèlerinage le plus populaire de Fès et du Maroc. La mosquée Qaraouiyine, fondée en 859 par la pieuse Fatima al-Fihria, la Qaraouiyine allait devenir la première université au monde.

Circuit Murailles et Fortifications

L’intérêt de cet itinéraire qui épouse le tracé des vieux remparts, réside dans l’architecture militaire de la ville qui témoigne de l’évolution des techniques de construction et du savoir-faire des Mâalems Fassis, trabsmis d’une génération à l’autre.

Longueur: 10.5 Km
Durée de la visite: deux heures en autocar

A ne pas manquer: Les Borj Nord et Borj Sud, bastions du XVIe siècle qui offrent le meilleur panormama de la médina. La place Moulay Hassan avec ses portes monumentales. Dar Makina (fabrique d’armes) symbole d’une architecture puissante. Lesportes du Palais Royal dont la richesse et l’harmonie des décorations sont à apprécier.

Circuit Fès Jdid

Long de près d’un kilomètre et demi, ce circuit permet, en deux heures de marche, la découverte de Fès Jdid, la ‘Ville Blanche’ de l’époque Mérinide (XIIIe-XIVe siècle).

Cette cité royale, fondée pour devenir la résidence dans la nouvelle dynastie, fut dotée d’une double enceinte de murailles qui avait pour but de mieux la protéger et de témoigner également de la puissance et de la gloire des Mérinides. Elle fut nommée Fès Jdid (ou ville blanche) par opposition à la ville de Fès al-Bali dont les murs étaient patinés par l’usure du temps.

Le circuit de Fès Jdid commence par la découverte du Mellah, le plus vieux quartier juif structuré du Maroc. Il est possible de visiter le cimetière juif et de s’isoler un moment de l’animation de la médina pour admirer la disposition des tombeaux blancs, les tonnelles de vigne et le panorama des collines environnantes. Outre la Synagogue Ibn Danan (XVIIe siècle), aujourd’hui restaurée, on pourra apprécier l’originalité architecturale de ce quartier avec ses ruelles caractéristiques, ses balcons et ses ouvertures sur l’extérieur, ornées souvent d’éléments en bois.

Longueur: 1.5 Km
Durée de la visite : deux heures

A ne pas manquer: Le Mellah, le quartier juif le plus ancien du Maroc. A visiter également, le cimetière et la cynagogue Ibn Danan. Bab Sammarine à apprécier pour sa puissance et sa grandeur. La rue Fès Jdid, coeur commercial de la cité Mérinide. La Place Moulay Hassan avec ses portes monumentales, sans oublier Dar Makina (fabrique d’armes) symbole d’une architecture puissante.

Circuit Artisanat

Ce circuit, d’une durée de trois heures, s’étend sur un kilomètre et demi. Il a pour objet la découverte du secteur de l’artisanat de Fès, secteur qui a fait la richesse de la ville et a contribué à sa célébrité.

En empruntant Talâa Kbira, on découvre la plus grande artère commerçante de la médina et son coeur battant d’activité, de vie et d’animation. Plusieurs foundouks (caravansérails) sont à voir : Foundouk ‘Tazi’, Foundouk ‘kaât Smen’, Foundouk ‘Aâchiche’. Ces édifices, utilisés aujourd’hui comme locaux à usage commercial et artisanal, sont la preuve du dynamisme du secteur de l’artisanat à Fès et de l’effort d’adaptation de ses ateliers de production. Les tourneurs de bois et les ateliers de tissage, travaillant généralement à portes ouvertes, invitent les touristes et les pssants à admirer le savoir-faire de l’artisan fassi et son habileté manuelle. Le circuit peut se prolonger en dehors des remparts de la médina par la visite du quartier des potiers à Ain Nokbi. Celui-ci témoigne de l’évolution et de la richesse de l’art de la poterie et de la céramique à Fès.

Longueur: 1.5 kilomètres
Durée de la visite: Trois heures

A ne pas manquer: Complexe Nejjarine, l’un des plus beaux complexes urbanistiques et architecturaux de Fès, admirable pour la beauté et l’harmonie de ses composantes : le foundouk, la fontaine et le souk. Le souk Henna, l’un des souks les plus anciens de la médina, spécialisé dans la vente des produits cosmétiques traditionnels et des articles de poterie. La tannerie Chouara, la plus grande tannerie traditionnelle de Fès. Elle est encore aujourd’hui une source de prospérité pour l’artisanat Fassi.

Télécharger le guide des circuits

Télécharger la carte des circuits

Laisser un commentaire