«69% des investissements engagés dans les nouveaux projets concernent les territoires culturels, alors que 28% intéressent les territoires balnéaires», Lahcen Haddad, qui présidait le Conseil de surveillance de la SMIT.

Des investissements touristiques de l’ordre de 122,2 milliards de dirhams (MMDH) ont été engagés à fin 2015, a indiqué, mardi à Rabat, le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad qui présidait le Conseil de surveillance de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT).

69% des investissements engagés dans les nouveaux projets concernent les territoires culturels, alors que 28% intéressent les territoires balnéaires, a précisé Lahcen Haddad qui présidait ce Conseil consacré à l’examen du bilan des réalisations et activités de la Société au titre de l’année 2015 et à la présentation du plan d’action pour l’année 2016.

Pour sa part, la capacité litière a atteint 177.000, dépassant l’objectif initialement prévu, a-t-il précisé, relevant, dans ce cadre, l’ouverture de grandes chaines hôtelières, comme Hyatt Taghazout à Agadir, ainsi que Mövenpick et Four seasons à Casablanca.

Il a salué les efforts déployés par la SMIT qui mène une action «stratégique et structurante», consistant à la concrétisation de la Vision 2020, précisant qu’il s’agit d’une action de communication et de promotion, de contractualisation avec les investisseurs, de suivi des projets, d’étude et de conception de l’évolution du tourisme.

Pour sa part, le président du directoire de la SMIT, Imad Berrakad, a indiqué, dans une déclaration à la MAP, que l’année 2015 a été marquée par la conception du produit du tourisme de nature et la signature d’une convention-cadre avec plusieurs départements ministériels visant à mettre en place un fonds d’investissement avec un montant de plus de 2 MMDH pour le développement de ce produit.

L’année a connu également l’installation de marques de renommée mondiale telles que Mandarin Oriental à Marrakech et le Royal Tulip à Tanger, a fait savoir Imad Berrakad qui présentait les réalisations de la SMIT durant cette année.

Il a, également, relevé l’ouverture de plusieurs sites d’animation ou des golfes, comme la station Houara à Tanger, notant que l’année 2016 connaîtra le développement du produit nature avec la réalisation de plusieurs circuits touristiques des écosystèmes prioritaires de la Vision 2020, particulièrement au niveau de la région de Tadla-Azilal, et le lancement des circuits touristiques culturels au niveau des médinas de Marrakech, Rabat, Salé et de Fès.

En ce qui concerne la période 2010-2015, la capacité litière globale Maroc a atteint 240.000 lits, soit un taux de réalisation à hauteur de 94%, a-t-il ajouté.

Pour ce qui est de la structure financière de la SMIT, le responsable a noté une amélioration des performances en 2015, traduite par une hausse des recettes et une maîtrise des dépenses, en dépit d’une conjoncture internationale difficile, marquée par l’impact de la crise financière et un léger recul des arrivés touristiques à fin novembre dernier (-0,9%) par rapport à la même période de l’année précédente.

Il a également fait ressortir une amélioration de la trésorerie de cette institution avec une hausse du fonds de roulement à partir de 2013 et une baisse de l’endettement.

La Société marocaine d’ingénierie touristique a été créée en 2007, suite à la fusion de la Direction des aménagements et des investissements avec la Société nationale d’aménagement de la baie d’Agadir (Sonaba) et la Société nationale d’aménagement de la baie de Tanger (Snabt).

Créée par la loi 10-07 publiée au bulletin officiel du 13 décembre 2007, la SMIT a pour missions la réalisation de la stratégie de développement du produit touristique du Maroc à travers la définition, le placement, l’exécution ainsi que le suivi des projets touristiques.

Source: http://lematin.ma/express/2015/plus-de-122-mmdh-engages-a-fin-2015/238174.html

Laisser un commentaire