Selon les dernières statistiques de l’Observatoire national du tourisme, la ville de Fès a enregistré la plus forte croissance au Maroc avec un taux de 39% par rapport à 2016. En effet, quelque 947.749 nuitées touristiques ont été enregistrées dans les établissements d’hébergement classés l’année dernière, contre 683.052 nuitées en 2016, confirmant ainsi la forte croissance que connaît ce secteur dans la capitale spirituelle.

Le plan marketing 2017 de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) pour la ville de Fès commence à donner ses fruits. En effet, selon les résultats révélés par l’Observatoire national du tourisme, la ville de Fès a enregistré la plus forte croissance au Maroc avec 39% en matière d’arrivées touristiques en 2017. Selon les opérateurs touristiques de la ville, «ce résultat n’est pas fortuit puisque l’année 2017 a connu un travail de longue haleine de l’ensemble des délégués de l’office en Allemagne, Autriche, Suisse, Royaume-Uni, France, Espagne et au Benelux afin de repositionner Fès comme destination de city break». En effet, l’ONMT avait comme principal challenge de repositionner la destination en améliorant l’expérience de voyage proposée. Durant cette période, les délégués de l’ONMT ont inondé les médias des pays émetteurs d’informations sur la destination et notamment sur les monuments fraîchement restaurés dans l’ancienne médina. Parmi les axes de ce plan, on trouve la création de nouveaux circuits relatant la richesse historique de Fès et Meknès de manière originale avec une structuration de la filière artisanale et une capitalisation sur la musique andalouse. Les responsables ont également annoncé la création de nouveaux circuits gastronomiques (huile d’olive, plantes aromatiques et médicinales, Safran, miel, truffes…) ainsi que la création de circuits thématiques (randonnées, exploration de grottes et gouffres, archéologie…) et d’hébergements agro-touristiques.

Arrivées touristiques : Objectif atteint
Au lancement du plan d’action 2017 de l’ONMT dédié à la ville de Fès, les responsables avaient annoncé que l’objectif de cette année était de franchir la barre d’un million de passagers, chose qui a été presque réalisée. Selon les dernières statistiques de l’Observatoire national du tourisme, la ville de Fès a enregistré la plus forte croissance au Maroc avec un taux de 39% par rapport à l’année 2016. En effet, quelque 947.749 nuitées touristiques ont été enregistrées dans les établissements d’hébergement classés de Fès l’année dernière, contre 683.052 nuitées en 2016, confirmant ainsi la forte croissance que connaît ce secteur dans la ville de Fès. Concernant les arrivées dans les hôtels classés, elles ont été de l’ordre de 139.994 à fin décembre 2017, contre 103.321 durant les douze mois de l’année 2016, soit un accroissement de 35%. Pour la durée moyenne de séjour, elle était de 1,9 jour en 2017, soit un taux identique à celui réalisé en 2016. Le taux d’occupation était de 35% en 2017 contre 30% en 2016. Il faut noter que la plupart des marchés émetteurs ont connu des résultats positifs en termes d’arrivées, dont la France, les États-Unis, l’Allemagne, les pays arabes, l’Espagne, la Belgique, la Hollande et l’Italie, relève l’Observatoire. Pour le seul mois de décembre 2017, les nuitées réalisées ont été de l’ordre de 87.618, contre 63.111 nuitées durant la même période de l’année 2016, soit une hausse de 39%, avec un taux d’occupation de 35%. Quant aux arrivées réalisées durant le mois de décembre 2017, elles ont été de 14.582 contre 10.031 au cours de la même période de l’année d’avant.

L’aérien renforcé
Suite à un contrat co-marketing acté entre l’ONMT et la compagnie aérienne Air Arabia. Cette dernière a lancé, en partenariat avec l’Office, 14 nouvelles dessertes entre Fès et les principales villes européennes. Les nouvelles liaisons concernent Lyon, Strasbourg, Bordeaux, Rome, Amsterdam, Londres et Barcelone. Ces nouvelles lignes vont permettre à la ville d’avoir une capacité globale de 126.000 sièges au départ des marchés à fort potentiel. La finalité est de convertir la bonne perception de la destination en flux touristique en actionnant l’aérien au départ des différents bassins émetteurs. En outre, la compagnie Air Arabia a mis deux avions de type A 320 à la disposition de sa nouvelle base aérienne à Fès. De 3 fréquences hebdomadaires, la compagnie passera à 31 fréquences en 2018, soit 10 fois plus qu’aujourd’hui.

En savoir plus

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.