Un jumelage, c’est la rencontre entre deux communes qui entendent s’associer pour confronter leurs problèmes et pour développer entre elles des liens d’amitié de plus en plus étroits.

Montpellier – FRANCE ׀ signé le 14 Juin 2003.

Premier jumelage du XXIe siècle
Fès, ville des mille et une nuits, sur l’oued Fès, affluent du Sébou,et est la plus ancienne des villes impériales du Maroc. La commune urbaine de Fès compte, environ un million d’habitants. Capitale spirituelle et culturelle du Maroc, au patrimoine universel, Fès est couronnée par son histoire prestigieuse, emprunte de l’influence andalouse présente dans la musique, la cuisine, l’art de vivre et dans l’architecture… Fès est un centre religieux, touristique et universitaire. Comme Montpellier, Fès est une ville millénaire qui a été fondé en 789 par Moulay Idriss Ier. Son nom, signifiant « pioche », illustre la légende selon laquelle on aurait trouvé l’objet à l’emplacement des premières fondations.

La vie du jumelage
Villes millénaires, célèbres pour le rayonnement de leurs deux universités, villes riches d’un patrimoine historique et culturel prestigieux, villes de sciences et de savoir, villes de mémoire mais aussi ouvertes sur le XXIe siècle, Fès et Montpellier souhaitent développer des échanges à divers niveaux : culture, économie, éducation, jeunesse, santé, réhabilitation du patrimoine, transport…

La visite, en mars 2005, de la délégation conduite par le maire de la commune urbaine de Fès a été l’occasion, au cours de réunions de travail, d’aborder des thèmes communs aux deux municipalités et de partager leurs expériences et leurs savoir-faire : système d’archivage, transports et déplacements urbains, culture, réhabilitation du centre historique, traitement des eaux, éducation, santé… C’est au cours de cette visite que la plaque de Fès, installée dans les jardins de la Maison des relations internationales, a été officiellement dévoilée.

Strasbourg – FRANCE ׀ signé en 1998.

Symbole de la civilisation arabo-andalouse,toutes les deux classées au Patrimoine Mondial de l’Unesco, Fès et Strasbourg ont de nombreux points communs. Outre leur caractère historique et leur richesse architecturale, les deux cités jouissent d’une notoriété incontestée dans le domaine culturel et universitaire. Le rayonnement de sa célèbre Université Quaraouyine fait de Fès, depuis des siècles, l’un des principaux centres intellectuels du monde arabe. Fès, foyer humaniste et progressiste par excellence, a su préserver, comme la capitale alsacienne, la cohabitation de différentes religions dans le respect et la tolérance mutuels. Depuis 1998, Strasbourg et Fès se sont engagées dans la voie de la coopération. Pour Strasbourg, il s’agit du premier partenariat de cette ampleur avec une ville de la rive sud de la Méditerrannée. Ces nouveaux liens se fondent sur la richesse des échanges et la multiplicité des actions dans des domaines aussi variés que la gestion municipale, les métiers d’artisanat d’art, le tourisme, l’environnement, la jeunesse et la culture…

Florence – ITALIE ׀ signé le 07 Septembre 1961.

Florence (en italien Firenze) est une ville d’Italie, capitale de la région de Toscane et chef-lieu de province (417 386 habitants, les Florentins). Située au pied de l’Apennin septentrional, elle est traversée par le fleuve Arno.

Berceau de la Renaissance en Italie, capitale du Royaume d’Italie entre 1865 et 1870, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, Florence présente une très grande richesse artistique (églises, musées, palais) qui attire chaque année des millions de touristes venus du monde entier.

Capitale de la Toscane, la puissante cité des Médicis ne se laisse pas apprivoiser au premier coup d’œil. Les trésors artistiques de la Renaissance se cachent derrière la barrière austère de ses palais fortifiés ou de ses églises, où joue l’éclatante lumière d’Italie.

Kairouane – TUNISIE ׀ signé le 22 Octobre 1965

Treize siècles sont passés depuis que Okba Ibn Nafaa a fondé Kairouan (670 ap JC ), la première ville Islamique au Maghreb.

Elle est bientôt devenue le point de départ des raids Musulmans pour conquérir le Maghreb (Afrique du Nord) et étendre les enseignements de l’Islam et la civilisation Arabe parmi ses peuples.

A partir du 9ème au 13ème siècle (l’âge d’or de la civilisation Islamique Arabe) Kairouan était le centre d’une des civilisations les plus brillantes du Moyen Age et resta à ce jour un centre spirituel important pour les Musulmans.

Al Quds (Jérusalem) – PALESTINE ׀ signé le 07 Mai 1982

Al-quds (Jérusalem ou Salem, également nommée Hiérosolyme ou Solyme en ancien français ; ירושלים Yerushaláyim en hébreu [dénomination israélienne officielle] ; القدس al Quds pour les arabophones musulmans ou اورشليم Ûrshalîm pour les arabophones chrétiens) est une ville du Proche-Orient qui tient une place prépondérante dans les religions juive, chrétienne et musulmane, et dans le sentiment national israélien. L’État d’Israël a proclamé Jérusalem unifiée comme étant sa « capitale éternelle ». Cette désignation n’est pas reconnue par la communauté internationale.

Saint Louis – SENEGAL ׀ signé le 16 Décembre 1979

Saint-Louis, Ndar en langue wolof, est l’une des plus grandes villes du Sénégal et, historiquement, l’une des plus importantes, comme en témoigne son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle est souvent appelée « Saint-Louis-du-Sénégal ».

Krakow – POLOGNE ׀ signé le 28 Juin 1985

Cracovie (en polonais : Kraków, à prononcer « Cracouf ») est une des villes les plus anciennes et les plus importantes de Pologne, dont le patrimoine architectural est très bien conservé. Située à 300 km au sud de Varsovie, Cracovie est la capitale de la Voïvodie de Petite-Pologne (en polonais : województwo małopolskie) depuis 1999. Auparavant, elle était la capitale de la Voïvodie de Cracovie depuis le XIVe siècle. La ville historique se situe sur la Vistule au pied de la colline de Wawel.

Avec ses 745 000 habitants, elle est la troisième plus grande ville de Pologne mais est le centre culturel et scientifique du pays. En fait, Cracovie était avant Varsovie la capitale de la Pologne et elle est toujours considérée comme le véritable centre du pays avec ses traditions et son passé vieux de plus de 1000 ans. C’est le siège de l’Université jagellonne, la deuxième plus ancienne université de l’Europe centrale.

Bobo-Dioulasso – BURKINA FASSO ׀ signé le 07 Mai 1982

Poste administratif et militaire dès 1897, la ville actuelle de Bobo-Dioulasso a connu un long cheminement. En effet, la ville de Bobo-Dioulasso a pris naissance et s’est développée à partir d’un petit village appelé « Kibidoué » fondé par des agriculteurs Bobo venus du Mandé vers 1050.

Ces agriculteurs Bobo, après s’être installés sous le « Kibi » qui signifie arbre en Bobo, décidèrent de baptiser leur village « Kibidoué ». Par la suite, Kibidoué donnera « Sya », village plus gros avec l’arrivée progressive des commerçants Dioula venus du royaume de Kong et d’autres migrants venus du sud.

La légende consacre plusieurs versions à cette appellation de Sya et l’une des versions dit que Sya était le nom d’une jeune vendeuse de dolo à Kibidoué, réputée pour sa générosité.

Suwon – RÉPUBLIQUE DE COREE – ׀ signé le 21 Février 2003

Suwon (Suwon-si) est la capitale et la plus gande ville de la province de Gyeonggi en Corée du Sud. Suwon est située environ 30 km au sud de Séoul, sur la ligne ferroviaire nommée Gyeongbu. Elle est également accessible en moins d’une heure depuis le centre de Séoul par la ligne numéro 1 du métro. Certains l’appellent la ville du football coréen, à cause du club Suwon Samsung Bluewings, qui est celui qui a le plus de fans en Corée du Sud. Elle compte au recensement de 2005 1 105 953 habitants.

Laisser un commentaire